« Lois de bioéthique – L’heure des choix »

« Lois de bioéthique – L’heure des choix »
Pèlerin, 3 février 2011
« Cellules souches embryonnaires, cellules souches adultes, thérapie cellulaire… Pour le grand public, ces mots restent souvent obscurs », note Pèlerin, qui publie une enquête sur « les enjeux scientifiques et éthiques du débat, alors que l'Assemblée nationale entame la révision des lois de bioéthique ».
Le magazine rappelle en effet qu’« après 2 ans de débats intenses, la révision des lois de bioéthique entre dans sa phase ultime avec l'examen au Parlement du projet de loi déposé par le gouvernement. Peu de surprises dans ce texte. Indisponibilité du corps humain, respect de la dignité de l'individu : marquée par ces grands principes, la trentaine d'articles qui seront débattus ne modifie qu'à la marge la loi de 2004 ».
L’hebdomadaire se penche notamment sur les travaux menés au laboratoire I-Stem d'Évry (Essonne), relevant que « beaucoup d'espoirs sont placés dans l'idée de «greffer» des cellules élevées en laboratoire à des personnes malades pour reconstituer des tissus endommagés ».
Sébastien Duprat, chargé des partenariats avec les instituts étrangers, explique : « Par exemple, nous orientons les cellules souches pour qu'elles se différencient en jeunes neurones qui pourraient venir «réparer» des lésions du cerveau. Les neurones adultes, déjà trop spécialisés dans certaines tâches, ne pourraient pas jouer ce rôle ».
Pèlerin retient que « certaines équipes travaillent dans ce sens autour des maladies de Parkinson ou d'Alzheimer ».

Écrire commentaire

Commentaires : 0