Tour d'horizon des addictions impliquées dans l'emploi de certains agonistes dopaminergiques

Au coeur du procès en cours au tribunal de Nantes, les addictions de Didier Jambart furent au centre des débats (expertises).

Le Labo GSK dira même que les addictions nommées par les experts (le jeux d'argent, le sexe) pouvait avoir à la source « une tendance naturelle »..

 

Or, les penchants « naturels » aux addictions n'existent pas .

Les Addictions ont toujours un déclencheur externe ,

Dans le cas de Didier Jambart et des autres témoignages ( Henri David, etc.) il s'avère que les malades ont toujours pris les médicaments prescrits par leurs neurologues sur de longues périodes, sans contrôles ou évaluations particulières.

Dans le cas de Henri David ce sont 23 médicaments différents qui lui furent administrés ….

Les neurologues semblent avoir ainsi développé une Addiction aux médicaments. Cette addiction chimique est à la sourcer des autres addictions qui ont ruinées la vie de ces plaignants.

 

Les addictions vues par leurs spécialistes :

 

Addictions aux médicaments

 

Addictions aux jeux

 

Addictions au sexe

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0