AFFAIRE DU MEDIATOR : DES RELATIONS DE PLUS EN PLUS DOUTEUSES

14.05.2011

AFFAIRE DU MEDIATOR : DES RELATIONS DE PLUS EN PLUS DOUTEUSES

 J'avais déjà eu l'occasion de publier précédemment sur mon blog "HANDICAP ET CITOYENNETE", des notes que vous pouvez retrouver, concernant ce scandale.

 

Il me semble nécessaire aujourd'hui d'ajouter les remarques suivantes :

 

Tous les ministres de la santé, de droite comme de gauche, ont déclaré n'a pas  avoir été informé de cette affaire, je ne crois pas du tout à ces déclarations, je pense au contraire qu'il y a eu une entente, un arrangement entre l'UMP et le Parti socialiste pour que ces ministres ne soient pas inquiétés.

 

L'État n'a manifestement pas assumé ses obligations dans le domaine de la santé publique et porte donc une responsabilité dans cette affaire.

 

Nous apprenons également que des malades sont directement contactés par les laboratoires Servier proposant une transaction financière en contrepartie de ne pas porter ce dossier en justice.

 

Cette information montre d'une part le comportement scandaleux des laboratoires Servier mais aussi laisse à supposer que des membres du corps médical ou d'organismes ayant accès aux dossiers, ont vendu aux laboratoires Servier la liste de leurs patients qui ont été soignés au Mediator.

 

Les dangers du Mediator étaient connus depuis 1993 on ne me fera pas croire que le corps médical, les prescripteurs et encore plus les professeurs spécialisés, n'étaient pas informés des dangers représentés par ce médicament sur la santé des patients.

 

Que les laboratoires Servier soient en possession des noms des personnes qui ont consommé du Médiator constitue un nouveau scandale à propos duquel les Services de santé de l’Etat seraient bien inspirés de faire toute la lumière.

 

Quand on pense que le 7 juillet 2009, Sarkozy remettait à Servier les insignes de grand-croix de la Légion d'honneur en tenant les propos suivants :

Votre histoire, c'est une grande histoire française riche de leçons. Vous avez traversé le siècle - on ne le dirait pas - et vous êtes pleinement engagé dans les nouveaux défis de notre temps.

Je me souviens de notre première rencontre en 1983. C'était déraisonnable, c'est là que je vois que vous êtes enthousiaste, vous pensiez déjà à l'époque que je serais président de la République. Incorrigible Jacques Servier !

Vous êtes un personnage hors du commun. Votre ascèse et votre sobriété forcent le respect de tous. Mais je ne veux pas faire votre portrait, comme on croque quelqu'un à distance. Je vous connais trop bien pour cela. (...)

Vous avez fait de votre groupe une fondation. Raymond (Soubie)et moi, on y a joué un rôle. Grâce à ce statut, tous les résultats du groupe sont réinvestis dans la recherche. Aucun dividende n'est distribué. Tous les médicaments Servier sont issus de la recherche du groupe et vous parvenez, avec les 20 000 collaborateurs du groupe, à inscrire ce site dans la durée, à le faire fonctionner année après année. (...)

Vous avez fait du groupe Servier une fondation et vous avez voulu protéger les femmes et les hommes de votre entreprise plutôt qu'attirer les capitaux. Vous nous rappelez que les capitaux n'ont d'autre destination que de servir les projets que chacun d'entre nous porte en lui. L'homme n'a pas à être soumis aux caprices du capitalisme et encore moins aux caprices de la spéculation.

Jacques, vous êtes un entrepreneur comme la France en compte peu. (...) En tant qu'entrepreneur, vous avez été souvent sévère à l'endroit de l'administration française. Vous critiquez l'empilement des mesures, des normes, des structures et vous avez raison.

Enfin, Jacques, vous êtes un patriote. Grâce à vous, notre pays peut saluer une industrie de classe mondiale. C'est un privilège réservé à moins d'une dizaine de pays dans le monde.

Et puis, vous êtes un homme fidèle. Vous êtes quelqu'un qui ne retire pas son amitié. Vous êtes un homme courageux et vous êtes un visionnaire.

La nation vous est reconnaissante de ce que vous faites. Vous êtes une publicité vivante pour les médicaments Servier parce que, franchement, l'âge n'a absolument aucune prise sur vous. Je dirais même que par une certaine coquetterie, vous rajeunissez, Jacques. C'est extrêmement énervant !

J'espère que chacun aura compris que c'est un grand Français que je vais décorer au nom de la République française."

Quelle honte !!!

Gérard Doiteau

Adhérent UMP

PERSONNES HANDICAPEES ET POLITIQUE

 

Source :>Blogs > Internautes > PERSONNES HANDICAPEES ET POLITIQUE

 



Écrire commentaire

Commentaires : 0