Une bactérie contribuerait à la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique affectant le système nerveux central et débutant habituellement chez des individus ayant plus de 45 ans. Des résultats présentés au 111ème congrès de l'American Society for Microbiology suggèrent qu'une bactérie de l'estomac impliquée dans les ulcères, Helicobacter Pylori, jouerait également un rôle dans le développement de la maladie de Parkinson. C'est en tout cas les conclusions d'une étude récente réalisée sur un modèle expérimental de souris.

Depuis les années 60, les médecins ont observé une corrélation entre les ulcères de l'estomac et la maladie de Parkinson. Plus récemment, les chercheurs ont montré que la bactérie était plus fréquemment retrouvée chez les patients souffrant de la maladie de Parkinson et que ceux qui étaient traités contre l'infection par Helicobacter pylori avaient une légère amélioration de leur état de santé au contraire de ceux ne recevant pas de traitement anti-bactérien.

Dans cette étude les scientifiques ont infecté des souris jeunes et âgées avec différentes souches d'Helicobacter pylori puis ils ont suivi l'activité locomotrice de ces souris et le taux de dopamine dans leur cerveau. Les résultats montrent que l'infection par une des souches bactériennes entraine une réduction significative du taux de dopamine et de l'activité locomotrice des souris dès 3 à 5 mois, des symptômes habituellement retrouvés chez les individus souffrant de la maladie de Parkinson. De plus, cette diminution est encore plus marquée chez les souris âgées suggérant que le vieillissement augmente la susceptibilité de la maladie de Parkinson chez les souris comme chez les humains.

Enfin, dans le but de déterminer si des substances bactériennes peuvent contribuer au développement de la maladie de Parkinson, les scientifiques ont donné de la nourriture aux souris âgées dans laquelle ils ont introduit des extraits d'Helicobacter pylori. Ces souris ne s'infectent pas mais développent les mêmes symptômes de la maladie de Parkinson que les souris infectées par la bactérie. Ces données suggèrent que certains produits bactériens pourraient contribuer au développement de la maladie de Parkinson. En particulier, des travaux chez certaines populations ayant un fort risque de développer une maladie proche de celle de Parkinson avaient déjà montrés qu'un composé ressemblant au cholestérol, et produit par la bactérie Helicobacter pylori, était neurotoxique et pouvait donc jouer un rôle dans cette maladie.

Reference:

Pierre-Alain RUBBO – Techno-Science

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    caizergue (mercredi, 07 décembre 2011 17:15)

    Bonjour je viens de lire votre article très intéressant mon mari a le parkinson et il se trouve que en 1983 mon mari a déclaré une infection qui a touché en premier les intestins suite à la consommation d'huîtres il a eu pendant prés de 3 ans des problèmes intestinaux avec diarrhées intercaler par des problèmes de boutons sous la peau analyse ont été faites diagnostic staphylocoque doré soit disant provoquer par les huîtres rien à ce moment là de bien précis mais ce qui'l y a de sur c'est dès l'apparition des premiers symptômes ceux sont les intestins qui ont le plus souffert le médecin voyant que cela durer dans le temps que les traitements ne répondaient pas correctement lui a administré un traitement de cheval comme il lui a dit à ce moment là et il vrai que les piqûres étaient très douloureuses pendant plusieurs heures mais cela lui a permis de mettre un terme à ce problème il a par la suite déclaré un diabète il n'est pa

  • #2

    caizergue (mercredi, 07 décembre 2011 17:31)

    suite du précèdent message :il n'est pas sous insuline d"après le diabétologue cela viendrait de cette maladie contracté à 20 ans il a eu aussi une jaunisse et il est resté longtemps fragile de ce côté alors est ce un concours de circonstance qui fait que aujourd'hui il a un parkinson ou est ce dû à tout ce concours de maladies c'est une question que l'on se pose car tout reste avec un interrogation et ce depuis 1983 il a déclaré le parkinson en 2007 voilà si on pouvait savoir si cela a un lien ou pas ou pur concours de circonstances merci de me donner la possibilités de m'exprimer à ce sujet mal grès un suivi régulier chez un neurologue mal grès l'utilisation de médicaments AZILEC et autres la maladie et là cependant et si on pouvait trouver la raison de cette maladie et comment la traiter autrement que ce qui'l y a car tout ces médicaments ne sont pas sans effets secondaires et ce serait super un espoir tout de même cordialement