Le premier homme contaminé par un virus informatique

Source : Le Figaro

Le Figaro note sur son site Internet qu’« en parvenant à inoculer un virus à son propre implant électronique sous la peau, un informaticien britannique souhaite mettre en garde la communauté scientifique contre les dangers potentiels que recouvre cette technologie ».

Le journal explique que « dans le cadre de ses recherches sur les implants électroniques, le Dr Mark Gasson, universitaire de Reading (Grande-Bretagne), s'est en effet lui-même inoculé un virus informatique : il a contaminé la puce sous-cutanée qu'il s'était greffée dans la main gauche un an auparavant ».

Le quotidien indique que « cette opération de piratage, tout à fait bénigne sur le plan sanitaire, pose d'importantes questions de sécurité concernant l'usage, notamment à des fins médicales, des puces de radio-identification ».

Le Figaro relève ainsi que « non seulement la puce a été infectée, mais elle a corrompu le système central avec lequel elle communiquait. Si celui-ci n'était pas isolé, il aurait alors contaminé toutes les puces qui seraient entrées en contact avec lui et l'infection se serait propagée ».

Le journal retient que « c'est une véritable menace virale (au sens informatique du terme) qui a été mise en évidence, ainsi que la capacité que pourrait avoir une personne mal intentionnée de perturber le fonctionnement d'un implant sous-cutané ».