INFOS URGENTES : LE LABO GSK DISTRIBUTEUR DU "REQUIP" A ETE CONDAMNE LE 31 MARS POUR "MEDICAMENT DEFECTUEUX" ET FAIT APPEL LE 22/04/2011

UN JUGEMENT A LA « SALOMON »

Nos infos

 

Origines des Addictions



PARKINSON : LES RAISONS DE LA COLERE

LES DOSSIERS DE FRANCE-SOIR SUR LES DEVIANCES DES  "COMPLEMENTS" A LA LDOPA
LES DOSSIERS DE FRANCE-SOIR SUR LES DEVIANCES DES "COMPLEMENTS" A LA LDOPA

En exposant sa vie brisée devant la justice, Didier Jambart a ouvert la boîte de Pandore. Une centaine de patients se sont fait connaître. D'autres plaintes sont en préparation. A Marseille plus de dix dossiers viennent d'arriver sur le bureau de Me Gioia. Une quinzaine d'autres s'empilent chez Me Béguin. L'association France Parkinson fait état de nombreux appels. Des centaines de personnes, en France, ces jours-ci, réalisent qu'ils ne sont ni fou ni pervers. Juste victime d'un médicament.

 

[ LIRE L'ARTICLE DE FRANCE-SOIR ]

France-Soir révélait encore mercredi le cas d'un retraité de 70 ans qui, sous Sifrol également pour atténuer sa maladie de Parkinson, serait même allé jusqu'à pratiquer des attouchements sexuels sur sa petite fille à Noël 2010. Outre ses médecins, le grand-père, Richard Pareau, devenu « hypersexuel » a donc assigné auprès du tribunal de grande instance (TGI) du Mans, les laboratoires Boehringer Ingelheim France et Novartis Pharma SAS.
« Parfois, c'est bien pire  »

[ LIRE L'ARTICLE DE FRANCE-SOIR ]

Parkinson : “Les cas se multiplient depuis 2000”

Pr Pierre Pollak, chef du service de neurologie de l’hôpital de Genève.

 

FRANCE-SOIR Pourquoi ne peut-on se passer des médicaments tels que le Requip ?

PIERRE POLLAK Cette classe thérapeutique – les « agonistes dopaminergiques » – mime l’effet de la dopamine, l’hormone que détruit la maladie de Parkinson. Le traitement le plus répandu, la L-Dopa, nécessite d’être renouvelé toutes les deux heures, alors que le Requip ne se prend qu’une fois par jour. Par ailleurs, la L-Dopa, à haute dose provoque des mouvements incontrôlés, les dyskinésies, très pénibles, particulièrement chez les patients jeunes. Donné en tout début de maladie, les dopaminergiques retardent l’apparition de ces dyskinésies.

F.-S. Quand a-t-on vu apparaître les premiers cas de troubles du comportement ?

P. P. On connaissait ces effets depuis longtemps, mais ils restaient exceptionnels. Les cas se sont multipliés à partir des années 2000, devenant vraiment inquiétants vers 2005. C’est dû au fait que le traitement est de plus en plus prescrit et qu’on en augmente les doses avec l’avancée de la maladie.

F.-S. Pourquoi les patients n’ont-ils pas été informés plus tôt des risques ?

P. P. Tant que les cas restent exceptionnels, il serait contre productif d’affoler les malades. Aujourd’hui, pour ma part, je le fais systématiquement, comme de plus en plus de neurologues.

F.-S. Ces effets surviennent-ils chez un type de patient particulier ?

P. P. On observe, chez la plupart, des antécédents d’addiction, comme le tabac ou la toxicomanie, des comportements impulsifs, des troubles alimentaires, une libido déjà forte… Nous avons créé, au CHU de Grenoble, une échelle d’évaluation des comportements dans la vie de tous les jours qui nous aide à repérer les sujets à risque.

F.-S. Sait-on traiter ces effets secondaires autrement qu’en arrêtant le traitement ?

P. P. Actuellement non. Il est essentiel que les patients informent leur médecin du moindre changement dans leur comportement.

 
Dimanche 27 mars, 12:49
» S'identifier
Accueil > Actualité > Santé > Parkinson : “Les cas se multiplient depuis 2005”

Santé

26 mars 2011, 10h57

Parkinson : “Les cas se multiplient depuis 2005”

Pr Pierre Pollak, chef du service de neurologie de l’hôpital de Genève.


APPEL A TEMOIGNAGE PAR DIDIER JAMBART


Télécharger
Source: LE POINT du 25/03/2011- REPORT DU JUGEMENT A 8 JOURS AU TRIBUNAL DE NANTES
Le tribunal de Nantes a repoussé jeudi d'une semaine son jugement de l'affaire de Didier Jambart, 51
ans, un homme qui dit avoir vu sa vie "brisée" par l'addiction au jeu et au sexe, provoquée selon lui par le "Requip", un médicament contre la maladie de Parkinson.
M. Jambart et ses deux avocats ....
Hypersexualité+et+traitement+de+Parkinso
Document Adobe Acrobat 165.5 KB

Un Blog complet qui intègre des notes et témoignages sur les addictions occasionées par le Réqup.

Des références juridiques concernant les rapports avec les médecins, et...

Les notes  cmplètes sur le procès "Dider Jambart" en cours .

Accès au Blog


FRANCE PARKINSON publie un comuniqué du Professeur Pollak
Didier Jambart vers un controle durable des "agonistes dopaminergiques" 

04/02/2011
Communiqué du Pr Pierre Pollak , vice-président du Comité Scientifique de France Parkinson

Ne soyons pas victimes des effets indésirables d'une classe de médicaments efficaces. Les agonistes dopaminergiques Sachons les maîtriser.
Si vous avez des comportements anormaux, il faut absolument en référer au médecin traitant, immédiatement.

  4 conseils fondamentaux aux patients parkinsoniens :


25/03/2011
"je m'interroge aussi sur l'opportunité de créer :
    - soit un collectif des victimes des agonistes dopaminergiques ou une asso (1901)  ?
* Quelle serait la solution la plus simple ? (juridiquement, statuts, etc.)
    - un site ?
* Où chacun pourrait témoigner anonymement (victimes, témoins, au courant de, etc..)
* Où l'on pourrait créer une forme de pétition
* Où l'on pourrait chacun relancer  via un porte parole (volontaire) par département à son député tous les témoignages et pétitions à un rythme mensuel ?
* Où l'on pourrait  déclarer   son propre cas à la pharmaco-vigilance
- une affiche , etc.